You are currently viewing Le Moringa et le Curcumas, deux alliés de choix pour notre santé
Feuilles de Moringa Oleifera

Le Moringa et le Curcumas, deux alliés de choix pour notre santé

N'hésitez pas à partager cet article

Moringa de la Suwan Organic Farm
Moringa de la Suwan Organic Farm

La phytothérapie signifie la « thérapie par les plantes ».

C’est plus exactement la connaissance et l’utilisation des vertus thérapeutiques des plantes à des fins médicales. Les principes actifs utilisés dans l’industrie pharmaceutique sont issus pour la plupart du monde végétal. Le produit brut (plante, graine, écorce) est solubilisé dans l’eau, les principes sont ensuite extraits par chromatographie ou cristallisation afin d’obtenir un produit pur : la molécule active.

Mais il y a un petit souci ! L’utilisation d’une seule ou de deux molécules actives, donnent souvent lieu à une panoplie d’effets secondaire.

Il faut donc distinguer l’usage de la phytothérapie et des médicaments classiques… Ces derniers ont prouvé leur efficacité grâce à leur action rapide et puissante tandis que la phytothérapie permet une action en profondeur et stimule davantage les défenses naturelles.

L’usage de la phytothérapie est donc particulièrement adapté à un traitement préventif…

La phytothérapie est aussi, particulièrement recommandée, dans le traitement des affections chroniques légères (rhumatisme, stress, anxiété…). Ainsi, elle évite de subir les d’effets secondaires engendrée par l’usage des médicaments classiques, en s’y substituant.

En fin, phytothérapie et médicaments classiques peuvent être associés au cours d’une thérapie particulière en l’absence de contre-indication et en suivant les conseils d’un praticien.

Généreusement arrosée par la pluie, la Thaïlande abrite une flore très diverse… les botanistes y ont identifié quatorze types de forêts, où poussent 15 000 espèces végétales.

Aun, l'égérie de notre ferme
Aun aux fourneaux
Aun aux fourneaux

Les Thaïlandais ont toujours fait preuve d’imagination pour exploiter toutes les ressources de leur environnement naturel : certaines plantes se retrouvent dans leur assiette ; d’autres sont utilisées pour leurs propriétés curatives ; d’autres possèdent ces deux qualités et sont donc des aliments médicaments naturels que l’on trouve partout dans la nature…

Nous avons décidé de vous parler ici de deux aliments médicaments, également connus et utilisés dans le monde entier pour un grand nombre de leurs vertus médicinales et nutritives…

LE MORINGA, Moringa Oleifera

Les Moringas de notre ferme organique
Les Moringas de notre ferme organique

Souvent appelée simplement moringa, est une espèce d’arbre pouvant mesurer jusqu’à 10 m de la famille des Moringaceae.

Originaire des contrées de l’Himalaya, le Moringa Oleifera est un arbre tropical à croissance rapide dont l’utilisation date de 2000 avant J-C. Considérée comme plante médicinale, elle est particulièrement utilisée en médecine Ayurvédique, reconnue pour prévenir près de 300 maladies ! Il est maintenant acclimaté dans presque toutes les régions tropicales, il résiste bien à la sécheresse et a une croissance rapide.

« Moringa » vient du malayalam Muringa (മുരി􀀅). La plupart des langues utilisent un dérivé phonétique de ce mot pour désigner la plante.

Autant de vertus qui suscitent l’intérêt de la communauté scientifique qui estime que « tout est bon dans le Moringa ». Les experts conseillent les feuilles, les tiges et les gousses comme complément alimentaire. Au Sahel, par exemple, les feuilles de Moringa Oleifera sont consommées comme légumes. En Inde d’où est originaire cet arbre, les feuilles sont aussi consommées sous forme de feuilles séchées ou broyées en poudre utilisées comme compléments diététiques.

Le Moringa est un allié dans la lutte contre le déficit chronique en protéines de l’alimentation de certaines populations tropicales si bien que beaucoup de programmes de lutte l’utilisent contre la malnutrition et ses maladies associées. Vu sa haute teneur en protéine assimilable soit (15 à 25% du poids sec), la poudre est recommandée particulièrement pour les enfants. Ainsi en Afrique, des bouillies à base de céréales locales, d’huile de palme, de graines d’arachides, de sel iodé ou fluoré ont été préparées avec l’ajout de 10 à 20 % de poudre de Moringa.

Comparaison des compositions nutritionnelles des feuilles fraîches de Moringa Oleifera et d'autres légumes frais

Comparaison des compositions nutritionnelles des feuilles fraîches de Moringa oleifera
Comparaison des compositions nutritionnelles des feuilles fraîches de Moringa oleifera

Comparaison de quelques teneurs en nutriments entre les feuilles de Moringa oleifera et des aliments de référence

Il est traditionnellement utilisé comme remède pour des conditions telles que :

  • Diabète
  • Inflammation de longue durée
  • Infections bactériennes, virales et fongiques
  • Douleur articulaire
  • Santé cardiaque
  • Cancer
  • Mémoire : Certains experts pensent que les antioxydants et autres substances chimiques végétales bénéfiques pour la santé peuvent guérir le stress et l’inflammation dans le cerveau.

Les scientifiques essaient également de voir si il pourrait être bénéfique pour :

  • Cholestérol
  • Arthrite
  • Hypertension artérielle
  • Dommages au foie causés par les médicaments
  • Ulcères d’estomac
  • Asthme
  • Cicatrisation des plaies
  • Rectocolite hémorragique
  • La diarrhée
  • Anémie
  • Perte de poids

Le Moringa est-t-il sûr ?

La recherche montre qu’il est généralement acceptable de manger les feuilles ou les jeunes gousses, et les extraits de feuilles à base de poudre et d’eau peuvent également être sans danger. Mais il peut être dangereux de manger de l’écorce ou de la pulpe, surtout pour les femmes enceintes. Les produits chimiques contenus dans l’écorce peuvent faire se contracter l’utérus et provoquer une fausse couche.

Est-il bon de prendre du Moringa tous les jours ?

Une étude chez les femmes a révélé que la prise de 1,5 cuillères à café (7 grammes) de poudre de feuilles de moringa chaque jour pendant trois mois augmentait considérablement les niveaux d’antioxydants dans le sang. L’extrait de feuille de Moringa peut également être utilisé comme conservateur alimentaire.

Le Moringa, en thaï : Marum, มะรุม dans la cuisine thaïlandaise :

Le fruit du Moringa est utilisé dans de nombreuses recettes de soupes et de curry, mais de nos jours on le cuisine moins car la préparation du fruit est longue.

Dans les campagnes on cueille les jeunes feuilles pour les manger crues en accompagnement de certains plats comme les Nam prik, pates de piments et autres ingrédients très épicés.

Mais il est fort triste de voir que les Moringas poussant dans les campagnes sont maintenant systématiquement coupés car on oublie peu à peu leur vertus…

Fruits vert de Moringa
Le fruit du Moringa est utilisé dans de nombreuses recettes de soupes et de curry.

Vous pouvez également lire cet article en anglais du Thailand Medical News

Ten Health Benefits Of The Moringa Leaf (Thai: Marum, มะรุม) – Thailand Medical News

LE CURCUMAS, Curcuma aromatica, Curcuma longa :

Curcuma Longa
LE CURCUMAS, Curcuma aromatica, Curcuma longa

Noms

Nom français : Curcuma, safran des Indes

Nom anglais : Turmeric

Famille : Zingiberaceae (Zingiberacées)

La plante est une plante herbacée vivace, rhizomateuse, originaire du sous-continent indien et de l’Asie du Sud-Est, qui nécessite des températures comprises entre 20 et 30 °C (68 et 86 °F) et une quantité considérable de précipitations annuelles pour prospérer. Les plantes sont cueillies chaque année pour leurs rhizomes, certaines pour la multiplication la saison suivante et d’autres pour la consommation.

Où pousse le curcuma ?

Le curcuma est originaire d’Asie et pousse principalement dans ces régions, en particulier l’Inde et en Asie du Sud-Est.

La plus grande diversité d’espèces de Curcuma en nombre se trouve en Inde, avec environ 40 à 45 espèces. La Thaïlande compte 30 à 40 espèces comparables. D’autres pays d’Asie tropicale possèdent également de nombreuses espèces sauvages de Curcuma

La plante du curcuma
La plante du curcuma

Bienfaits du curcuma :

  • Antioxydant, anti-inflammatoire, amer, anticoagulant, cholérétique
  • En prévention du cancer, action antioxydante de la curcumine (un composant du curcuma)
  • Contre les rhumatismes comme l’arthrite grâce à sa forte action anti-inflammatoire
  • Contre l’excès de cholestérol
  • Contre l’acidité gastrique, le syndrome du côlon irritable, la « crise de foie »
  • En dermatologie, en cas d’application locale (par ex. sous forme de cataplasme) le curcuma pourrait aider à soigner le psoriasis
  • Éventuellement protection du foie et prévention de la cirrhose selon une étude parue en 2010.

Il faut savoir que c’est la curcumine qui est importante pour les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires du curcuma. Les consommateurs peuvent être induits en erreur en achetant de la poudre culinaire : à raison de 3/4 gr par c.à.c. ; titré à 5/6% de curcumine, dans ce cas les gens ne peuvent pas ressentir de bienfaits si ce n’est sur la digestion. En effet, pour avoir une action anti-inflammatoire, les doses de curcumine doivent être extrêmement élevées. Demandez conseil à votre pharmacien pour davantage d’information à ce sujet.

Le curcuma est une plante classique des médecines asiatiques (indienne ou chinoise), elle a fait ces dernières années une apparition médiatique en Occident, notamment pour son action antioxydante en prévention du cancer.

Le curcuma dans la cuisine thaïlandaise…

Massaman curry Thaïlande
Massaman curry Thaïlande

Le curcuma est naturellement utilisé dans la cuisine indienne, il servait à donner une coloration jaune aux plats, actuellement il semble qu’il soit plutôt utilisé comme épice. Le curcuma entre dans la composition du curry.

Le curcuma, en thaï : khamin ; ขมิ้น, est utiliser dans de nombreux plats en Thaïlande…

Il est un ingrédient de base du curry, le curcuma donne aux plats thaïlandais leur couleur jaune. Les marinades de viande en contiennent aussi fréquemment.

La nourriture thaïlandaise a la réputation d’avoir un effet bénéfique sur le bien-être et la santé. Étant fortement composée d’ingrédients à base de plantes, elle est essentiellement une cuisine de médecine naturelle. Chaque herbe a son effet et, dans certains cas, plusieurs agissent ensemble pour des résultats surprenants.

La variété de curcuma la plus utilisée en cuisine en Thaïlande est le Curcuma Longa. En effet, c’est à partir du rhizome de ce dernier que l’on obtient l’un des principaux ingrédients du curry thaïlandais. Cependant, dans la cuisine thaïlandaise ils préfèrent le cuisiner frais en le râpant, en le mijotant en soupe ou bien en le faisant frire.

Les currys, les sautés et les soupes sont préparés avec une variété de légumes. Ils contiennent une source de protéines comme le tofu ou les fruits de mer ainsi que du lait de coco, des sauces aux arachides ou autres matières grasses. Les légumes les plus courants dans la cuisine thaïlandaise ne sont pas féculents. Vous trouverez les saveurs du curcuma dans des plats thaïlandais emblématiques tels que les fruits de mer frits au wok, le massaman et le curry jaune.

Recette du lait d'or au Curcuma

Le lait d'or au Curcuma
Le lait d'or au Curcuma

Ingrédients pour 1 tasse :

200ml de lait végétal, ½ cuillère à café de curcuma en poudre, 1 pincée de cannelle, 1 pincée de gingembre râpé, 1 pincée de poivre noir, 1 cuillère de miel…

Les étapes de préparation :

  1. Dans une casserole, faites chauffer à feu moyen le lait avec le curcuma, la cannelle, le gingembre et le poivre. Fouettez le mélange jusqu’à ébullition.
  2. Laissez reposer à feu doux pendant une dizaine de minutes.
  3. Filtrez la préparation en la versant dans une tasse.
  4. Ajoutez une cuillère de miel et mélangez.
  5.  Servez votre lait d’or dans un verre. Vous pouvez décorer votre boisson en saupoudrant un peu de cannelle.

Les bienfaits du lait d’or…

  • Les ingrédients clés sont chargés d’antioxydants.
  • Peut aider à réduire l’inflammation et les douleurs articulaires.
  • Peut améliorer la mémoire et la fonction cérébrale.
  • La curcumine dans le curcuma peut améliorer l’humeur.
  • Peut protéger contre les maladies cardiaques.
  • Peut abaisser le taux de sucre dans le sang.
  • Peut réduire votre risque de cancer.

Références : Lait d’or : recette de la boisson miracle incontournable au curcuma (bienmanger.com)

woofing en Thaïlande
Woofing en Thaïlande...C'est chez nous !

Woofing en Thaïlande à la Suwan Organic Farmstay

Le woofing en Thaïlande, c’est l’opportunité de plonger au coeur de la ruralité siamoise. Le woofing c’est l’occasion de vivre une immersion, de ne plus être un spectateur passif. Le woofing en Thaïlande c’est toucher du doigt la réalité d’une vie sous les latitudes tropicales.
Certains parleront d’éco-tourisme, d’agro-tourisme ou de tourisme à la ferme mais je crois que le terme de woofing se rapproche bien plus de ce que nous proposons en terme d’accueil, de convivialité, de confort, d’adaptabilité, de diversité, de liberté, de partage et d’expériences.


N'hésitez pas à partager cet article

Laisser un commentaire