Les 3 soeurs

« Les 3 soeurs », technique de culture de plantes compagnes


L'agriculture des trois sœurs - un exemple de plantation en association

La technique des plantes compagnes, appelées Les Trois Sœurs, a été étudiée par des chercheurs en agriculture de nombreuses années.

L’histoire des trois sœurs, les plantes compagnes de l’agriculture naturelle amérindienne…

« Les Trois Sœurs » sont des plantes compagnes plantées ensemble dans un espace partagé : maïs, haricots et courges… Développées grâce à des pratiques agricoles autochtones, ces trois plantes se protègent et se nourrissent mutuellement de différentes manières au fur et à mesure qu’ils grandissent et fournissent une alimentation solide à leurs cultivateurs. »

Un savoir à ne pas perdre !

Les plantes compagnes à la Suwan Organic Farmstay
Les plantes compagnes à la Suwan Organic Farmstay

La méthode de culture intercalaire consistant à planter conjointement du maïs, des haricots et des courges, communément appelée Les Trois Sœurs, fait l’objet d’études en anthropologie, en histoire, en agriculture naturelle et en études alimentaires depuis de nombreuses années. Bien que cette pratique soit souvent citée dans les sources actuelles comme un moyen d’améliorer les petits jardins à usage individuel, sa valeur historique réside dans des implémentations à plus grande échelle conçues pour nourrir et soutenir des communautés entières…

La légende des trois sœurs
Les plantes compagnes

La légende des trois sœurs. Photo: http://www.wabano.com

Voir aussi : le jardinier paresseux 

Diohe’ko, les Trois Sœurs, ont été cultivées pendant au moins cinq cents ans avant le contact avec les Seneca, une tribu Iroquoienne habitant l’ouest de l’État de New York. Les Trois Sœurs, maïs, haricots et courges (citrouilles, courges), étaient plantées ensemble dans des collines, dans des champs, cultivées et récoltées par des équipes de femmes… Les Trois Sœurs étaient un symbole culturel important. Les sœurs sont les protagonistes d’un certain nombre de contes, de mythes, de cérémonies et de légendes Iroquoises…

Pour les Iroquois, le maïs, les haricots et les courges sont les Trois Sœurs, les plantes compagnes, les soutiens physiques et spirituels de la vie. Ces plantes vitales ont été données au peuple lorsque toutes les trois ont miraculeusement germé du corps de la fille de Sky Woman, accordant le don de l’agriculture aux nations iroquoises.

La technique de plantation des Trois Sœurs s’est répandue de la Méso-Amérique vers le nord sur plusieurs générations, pour finalement se répandre dans toute l’Amérique du Nord. Les agriculteurs autochtones ont conservé les meilleures semences pour la saison suivante, ce qui a donné une grande variété de souches parfaitement adaptés aux environnements dans lesquels elles ont été cultivées. Une grande partie de cette diversité a malheureusement été perdue lorsque les nations autochtones ont été chassées de leurs terres ancestrales par les premiers colons européens et que leurs pratiques agricoles dominantes se sont imposées.

Voici en résumer le principe des trois sœurs : 

Ce système de plantes compagnes se présente de la manière suivante… C’est une pratique agricole où le maïs, les haricots et les courges sont cultivés ensemble. Le haricot profite en grimpant sur le maïs. Le maïs profite du fait que la courge ombrage le sol, préserve l’humidité et garde les racines au frais. La courge et le maïs sont fertilisés par le haricot, une légumineuse qui fixe l’azote de l’air.

Associer les légumes
Associer les légumes pour qu'ils s'entre-aident et soient plus forts

Et chez nous dans notre ferme...

Le maïs rouge rubis...
Le maïs fait partie des 3 sœurs
Les haricots vont grimper sur le maïs
Les haricots vont grimper sur le maïs
La courge
La courge, une des 3 sœurs

Les étonnantes variétés de maïs cultivés dans notre ferme et“ les trois sœurs “

Le jardin traditionnel des trois soeurs forme un écosystème en créant une communauté de plantes et d’organismes associés. Ce système crée un système de relations bénéfiques ; chacune des plantes aide les autres à croître.
🌽En intercalant des haricots et des courges avec du maïs, le génie des créateurs de cette association culturale est d’avoir utilisé la rigidité des tiges de maïs comme tuteur pour soutenir la croissance des haricots et le pouvoir couvrant de la courge dont l’ombre des feuilles permet de conserver l’humidité du sol et empêche aussi les herbes de pousser .
🌽Les colonies bactériennes sur les racines des haricots capturent l’azote de l’air, dont une partie est libérée dans le sol permettant de satisfaire les besoins élevés en azote du maïs.
🌽Dans notre ferme nous aimons y rajouter d autres soeur ( si je peux dire )
🌽Nos préférées : le tournesole et l amarante .
🌽Les tournesols et amarantes sont souvent considérés comme d’autres soeurs. Ces plantes offrent leur ombrages aux autres sœurs pendant les chaleurs des après-midi, elles attirent les pollinisateurs, fournissent des tiges-tuteurs supplémentaires pour que les haricots puissent grimper et contribuent à une alimentation riche et équilibrée.
🌽Ps : Originaire du sud-ouest et adapté à la sécheresse, le Maïs « Blanc d’Astarac » a la particularité d’offrir des épis aux grains blancs très riches en protéines.

Le maïs fraise
Avez-vous déjà vu du maïs fraise ?
Le maïs multicolor
Le maïs multicolore ou le maïs gemme
Le maïs doux
Le maïs doux, un de nos préférés
Nos invités cultivent les légumes que les suivants auront le plaisir de manger
le Maïs "Blanc d’Astarac" a la particularité d’offrir des épis aux grains blancs très riches en protéines.
Le maïs gemme
Le maïs gemme
Le maïs rouge rubis...
Le maïs purple

Nos variétés préférées sont le maïs doux et le maïs purple pour son goût.

Le maïs gemme est utilisé pour faire de la farine et des pop-corn et c’est le préféré des enfants.

Vous voulez essayer ?

Planter les Trois Sœurs dans l’ordre, le maïs, les haricots puis les courges, ce qui garantira qu’elles pousseront et mûriront ensemble et ne pousseront pas aux dépens d’une autre Sœur. Le maïs doit être planté en premier afin qu’il puisse pousser au-dessus des autres cultures. Plantez des graines de haricots 2-3 semaines plus tard, ou au moins lorsque le maïs mesure quelques centimètres de haut. Lorsque les haricots envoient des vrilles pour grimper, le maïs sera assez grand pour les supporter. Plantez les graines de courges 1 semaine plus tard après la levée des haricots, pour ne pas que les grandes feuilles de courge fassent de l’ombre aux jeunes plants de maïs et de haricots avant qu’ils n’aient le temps de grandir…

Il existe de nombreuses configurations pour les jardins des trois sœurs.

La considération principale est vos contraintes d’espace. Il faudra donner aux plantes individuelles suffisamment d’espace pour prospérer et avoir suffisamment de chaque type de culture pour faciliter la pollinisation. Les haricots se pollinisent eux-mêmes, donc même une seule plante produira des haricots. Ils sont serrés en les cultivant avec les plants de maïs, alors, attendez-vous à des rendements légèrement inférieurs à ceux que vous auriez si vous les aviez cultivés dans leur propre parcelle. Les courges ont besoin d’insectes pour polliniser les fleurs, ainsi avoir plusieurs plantes qui poussent en même temps aide à attirer suffisamment de pollinisateurs. Le maïs est pollinisé par le vent et bien qu’il soit capable de s’autopolliniser, vous aurez plus de succès avec plus de plants. Il est préférable d’avoir au moins 10 à 20 plants de maïs pour fournir une disponibilité suffisante de pollen, mais plantez plus si vous avez l’espace…

Le tournesol
Le tournesol, parfait en association aussi
L'amarante
L'amarante, une autre " sœur "

Les autres sœurs…

D’autres cultures sont également importantes dans l’agriculture traditionnelle et des plantes compagnes. Par exemple, le tabac est tout aussi sacré que les sœurs, maïs, haricots et courges pour de nombreuses cultures indigènes. Les tournesols et l’amarante sont considérés comme d’autres sœurs. Ils offrent de l’ombre pendant la chaleur de l’après-midi, attirent les pollinisateurs et fournissent des tiges supplémentaires pour que les haricots grimpent. Les graines comestibles et les feuilles d’amarante contribuent à une alimentation équilibrée sur le plan nutritionnel. Parce qu’ils ont un habitat de croissance similaire, d’autres cucurbitacées comme la pastèque peuvent remplacer la courge. Les longues vignes tentaculaires ombrageront le sol de la même manière que les courges. Envisagez de cultiver certaines de ces autres plantes à la place ou en plus du maïs, des haricots ou des courges en fonction de ce que vous aimez manger et cultiver.

Vous voulez apprendre tout cela avec nous ?, c'est possible !


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :